Partagez | 
 

 .: Le siège :.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
◈ Missives : 70
◈ Date d'inscription : 29/07/2015
◈ Age Réel : 17
avatar
Zander Serethis
MessageSujet: .: Le siège :.   Dim 6 Mar - 20:40

Le siège
Zander Serethis feat. Lilith Einford

Zander, qui avait suivi Lilith pendant ses quelques pas, s’arrêta à l’entente des quelques mots prononcés. Il ne la suivit pas quand elle partit, mais ne parla pas non plus à Mercutio. Il ne savait en réalité pas vraiment quoi faire. Au moins Lilith ne s’approcherait pas de Mercutio, pas de son plein gré tout du moins.
Alors que le silence régnait dans la pièce, Zander se retourna, voulant dire quelques mots à Mercutio. Mais là où quelques instants auparavant se tenait le maître vampire ne se trouvait plus que la poussière, voletant, éclairée par la faible lumière d’un cierge presque consumé.
La suite des évènements était claire, il allait simplement retourner voir Lilith. Il essaierait d’abord de nier le fait de connaître Mercutio, mais en parlerait en dernier recours. En tout cas, il éviterait de parler de sa « mission ».
Au moment où il s’apprêtait à quitter la bibliothèque, il remarque les quelques livres que Lilith avait oubliées. Il les récupéra, et sans y prêter attention, les cala sous son bras. Sans perdre plus de temps, il éteignit les quelques bougies allumées, et quitta la pièce.
Il se dirigea vers la chambre de Lilith, le plus tranquillement possible. Il ne voulait pas faire du bruit, et se faire voir dans les couloirs des livres à la main. Il serait simple de justifier leur emprunt pour sa jeune demoiselle, mais il préférait éviter tout contact Elfe, de peur de devenir hargneux. Au fond de lui, Zander se savait quelque peu raciste envers les Elfes. Ces derniers ne méritaient selon lui pas tous les avantages de leur race. Ce racisme était en réalité probablement plus de la jalousie, mais jamais Zander n’avouerait d’être jaloux d’une monstruosité à grandes oreilles.
Il arriva devant la porte de la chambre, frappa doucement, et se rendant compte que la porte était verrouillée, attendit Lilith.






Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice
◈ Missives : 123
◈ Date d'inscription : 28/07/2015
◈ Age Réel : 17
avatar
Lilith Einford
MessageSujet: Re: .: Le siège :.   Dim 6 Mar - 21:16

LE SIEGE
Lilith Einford feat. Zander Serethis

Entendant quelqu'un frapper à sa porte, Lilith leva les yeux en direction de l'entrée, posant le livre sur sa couverture. Elle soupira d'énervement, cela ne faisait même pas une minute qu'elle s'était installée. Prenant le cierge dans une main, elle traîna d'ennui ses pieds nus jusqu'à la porte et la déverrouilla. En l’entrouvrant, elle découvrit avec peu de surprise le visage de Zander qui attendait patiemment.

Laissant la porte comme telle pour qu'il puisse entrer, elle retourna se poser confortablement sous son épaisse couverture couleur crème et reprit son livre entre les mains, ignorant complètement l'homme. Le cierge déposé sur la table de nuit éclairait faiblement les lignes qu'elle lisait avec attention. C'était celui qui abordait la mythologie de Daernys. Elle pensait qu'il n'allait parlé que des dieux que les elfes adulaient, mais finalement il en présentait bien plus que çela. L'ouvrage comportait énormément de pages et en le feuilletant, la jeune femme remarqua qu'il consacrait plusieurs pages à chacun des dieux. De superbes dessins représentatifs, une présentation, son origine en passant par les fêtes en son honneur etc.

Lilith ne venait que de le commencer, mais elle avait de suite aimé le fait que ce livre soit écrit par quelqu'un qui ne pratiquait aucun culte. Le lecteur ne devait donc pas s'attendre à ce que l'auteur les dénigre ou leur fasse des louanges et ce dernier l'avait tout de même reprécisé en première page. Ce n'était qu'un ouvrage de recensement et explicatif.

Refermant le livre un petit moment, Lilith observa Zander tout en posant ses doigts fins sur la première de couverture.

– Qu'est-ce que tu voulais ? demanda-t-elle d'un air désintéressé. Venir dans la chambre d'une dame à cette heure-ci, majordome ou non, les gens vont se poser des questions. Te serais-tu lassé de ton ami ? finit-elle en appuyant sur le dernier mot.



Dernière édition par Lilith Einford le Mer 9 Mar - 18:24, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lyslez.tumblr.com
◈ Missives : 70
◈ Date d'inscription : 29/07/2015
◈ Age Réel : 17
avatar
Zander Serethis
MessageSujet: Re: .: Le siège :.   Dim 6 Mar - 21:33

Le siège
Zander Serethis feat. Lilith Einford

Zander entra aussitôt la porte ouverte, et la referma derrière lui, après s’être assuré qu’aucun serviteur ne passait par là. Il la verrouilla ensuite. Il s’installa alors dans le même fauteuil que plus tôt dans la journée, il le trouvait très confortable. Il ne prit pas la parole, ne voulant pas déranger Lilith dans sa lecture. De plus, il n’aurait pas su quoi dire, ne préférant pas aborder le sujet de Mercutio lui-même. Il ne remarqua d’abord pas qu’elle refermait le livre, mais dès qu’elle commença à parler, son attention fut entière.  

- Mademoiselle, un majordome doit se tenir prêt de sa dame, qui sait ce qui pourrait lui arriver dans un château étranger, pleins d’inconnus, ni vous ni moi n’avons de connaissances ici, nous ne pouvons pas relâcher notre vigilance. De plus, tout ennemi pourrait parvenir à ravager la ville n’importe quand. Je me dois donc de me tenir à cotre chevet et de vous protéger.

Il avait un petit sourire en prononçant ces mots. La majorité de ce qu’il disait était vrai, et le danger régnait bien de partout. Même les Elfes ne pouvaient être digne de confiance, une princesse prise en otage serait si simple, et si efficace à l’international. Une prisonnière de valeur. Mais il fallait espérer que le roi serait trop honnête, ou trop occupé pour envisager cette option. Ou peut-être pensait-il réellement que Lilith et Arniel s’aimaient, et par idiotie il resterait tranquille.
Il se releva avec agilité et se saisit d’une carafe d’eau posée sur la table. Quel dommage qu’il n’y ai pas de vin, la soirée aurait été bien plus intéressante songea-t-il en se servant un grand verre, qu’il avala d’un trait.
Il retomba lestement sur le fauteuil, le verre vide toujours à la main. Il le posa sur la petite table.



Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice
◈ Missives : 123
◈ Date d'inscription : 28/07/2015
◈ Age Réel : 17
avatar
Lilith Einford
MessageSujet: Re: .: Le siège :.   Lun 7 Mar - 18:27

LE SIEGE
Lilith Einford feat. Zander Serethis [post à deux]


En entendant la réponse de Zander, Lilith ne put s'empêcher de pouffer. Ce qu'il venait de dire était totalement exagéré. Elle reprit son livre en main et leva de nouveau les yeux lorsqu'elle le vit se lever pour se servir à boire. Sans lui proposer un verre.
Elle faillit lui faire une remarque, mais s'en abstint. Elle reprit la parole en simulant une voix se voulant sérieuse.

– Et donc, tu vas me surveiller toute la nuit alors que la porte de la chambre est verrouillée et les volets de la fenêtre fermés ? Cette idée ne me plaît pas vraiment.

Avec un grand sourire, Zander lui répondit.

–  Si mademoiselle veut une petite bougie allumée jusqu’à ce qu’elle arrive à s’endormir, c’est possible. Je peux aussi lui chanter une berceuse si elle le souhaite.

–  Sérieusement Zander, va dans ta chambre, tu n'as pas besoin de me surveiller.

– C’est possible en effet. Mais j’aime bien ce fauteuil. De plus je sais que tu t’ennuierais sans moi, je vais te tenir compagnie.



Lilith haussa les épaules en soupirant. Était-ce un prétexte pour rester avec elle ?

– Tu es sûr que ce n'est pas toi qui t'ennuierais sans moi ?

– Non, j’ai beaucoup de chose à faire. C’est pas pure bonté d’âme que je reste, je ne voudrais pas que tu te sentes seule.

– Dans ce cas mon cher tu peux disposé, j'ai une bien bonne compagnie ce soir,
répondit-elle en tapotant la couverture de son livre du bout des doigts, un sourire exagéré au visage.

– Lilith, Lilith. Quelle compagnie peut donc être meilleure que la mienne ? Ce livre n’est rien comparé à moi, tu le sais.

Cette fois, la jeune femme soupira d’exaspération.

– Finit de plaisanter, maintenant dit moi pourquoi tu insistes autant. Je sais que tu as peur de quelque chose, mais ce n'est pas de rester seul. C'est le fait que je reste seule, mais pour une raison particulière.

– Oui, ceci est vrai. J’ai peur que tu attrapes froid sous cette couverture sans bonne compagnie, ce serait dommage d’attraper un rhume pendant quelques vacances touristiques.


Mais Lilith ne rigolait plus. Elle savait très bien à quoi l'homme en face d'elle jouait. Il refusait, bon sang il refusait de lui dire ce qu'il se passait et cela lui tapait sur le système. Son énervement pouvait se lire sur son visage.

Zander sentait bien qu’il ne devait pas insister dans la plaisanterie. Du moins pas s’il voulait que Lilith reste calme. Mais en la poussant juste un petit peu plus, il pourrait ainsi éviter toute question. Néanmoins il se doutait qu’en faisant cela, elle changerait immédiatement d’attitude, comprenant son jeu. Il était coincé. N’arrivant pas à se décider sur quoi dire, il garda le silence.

Le voyant silencieux, Lilith s'empêcha de lui envoyer son livre à la figure. Elle ne voudrait tout de même pas l'abîmer. De ce fait, elle opta pour une autre tactique. La princesse se leva et marcha jusqu'à Zander en se déhanchant tel un chat. Elle s'assit à califourchon sur ses genoux et se pencha vers son oreille.

– Tu es sûr que tu ne veux vraiment rien me dire… ? susurra-t-elle.

Après tout, la soirée pourrait peut-être finir d’une meilleure manière qu’à son commencement. Il savait que Lilith jouait en ce moment même, mais il ne se laisserait pas avoir. Il l’attrapa par les hanches et la rapprocha de lui. Il lui susurra alors quelques mots à son tour.

– Je pourrais peut être te le dire dans le lit…

Elle passa les bras autour de son cou.

– Tu ne veux pas me le dire petit à petit… ?

– On peut toujours trouver un arrangement…

Il l’embrassa doucement. Le pauvre n'avait même pas remarqué qu'il s'était trahis lui même. Il a donc bien quelque chose à cacher.

– M'oui…

Avec un sourire aux lèvres, il souleva Lilith, et l’amena sur le lit.

– Ce sera plus confortable pour parler non ?

– Je ne suis pas très intéressée…

– Dans ce cas nous n’avons qu’à nous occuper… Autrement.


Il déposa un deuxième baiser sur ses lèvres, plus long, plus insistant.

– C'est bien ce que je dis, je ne suis pas intéressée si tu ne me dis rien…

– Petit à petit, tout finit par se savoir… Attends le bon moment…

– Espèce de mort de faim. Si tu ne me dis rien, tu n'auras rien.

– Quel dommage. De toute façon, si jamais on se mettait à parler maintenant, je n’aurais rien non plus à la fin. Je vais peut-être aller passer la soirée en ville dans ce cas.


Il lui fit un petit clin d’œil amusé.

– Vas-y donc, au moins tu me ficheras la paix, dit-elle en le poussant avec ses pieds.

Il se laissa repousser sans opposer de résistance.

– A moins que je me contente de ce fauteuil. Comme je le disais, il est très confortable.

– Peut-être devrais-je aller dîner avec Mercutio demain soir ? On risque... de bien s'amuser.


Il ne devait pas se laisser avoir. Elle avait compris qu’il y avait quelque chose, mais moins elle en savait, mieux cela les arrangerait tous les deux.  Néanmoins, elle ne devait absolument pas aller le voir.

–Tu aimerais revoir cet homme ? J’avais pourtant l’impression qu’il t’avait énervé tout à l’heure.

Elle le regarda avec un air provocateur.

– Ça c'est une chose... mais le fait qu'il soit très attirant en est une autre.

Si elle continuait comme ça, la soirée allait se passer bien autrement. Il était hors de question qu’elle complimente le physique de Mercutio. Il était hors de question qu’elle complimente le physique de qui que ce soit. Mais il ne devait pas tomber dans son jeu.

– Il me semble pourtant assez vieux.

– Hm, je ne trouve pas...
dit-elle d'un air pensive.

Il se rapprocha de Lilith et remonta sur le lit.

–Tu n’as pas envie de voir un vrai homme attirant ?

Lilith pouffa.

Zander eut un sourire. Forcé. Il n’aimait pas qu’on se moque de lui. Et ce petit jeu commençait à la fatiguer.

–Mademoiselle veut-elle que je prenne contact avec monsieur séduisant ? Lui proposer une petite sauterie peut être ?

– Tu es tellement susceptible,
soupira-t-elle en souriant.

Zander n’aimait pas du tout le ton de Lilith, il se sentait s’énerver.

– Mademoiselle est devenue psychologue ?

– On s'énerve mon petit ?

– Comme tout majordome, je sais rester calme en toute circonstances.


Malgré le fait qu’il tentait en effet de paraître calme, on pouvait clairement entendre son énervement.

– Mais bien sûr, dit-elle toujours avec le même sourire.

Avant de s’énerver encore plus, Zander se tut et retourna s’asseoir dans le fauteuil.

– Oh. Je suis déçue. Il faut que j'aille le voir maintenant alors ?

Alors que Zander tentait de se calmer, voilà qu’elle en rajoutait. Il réussit à se contenir de répondre. Son corps se crispait.

– Alors ?

– Tu n’auras qu’à lui demander ce que tu veux au dîner demain, puisque tu rêves de le voir.


Lilith afficha un sourire faux.

– Étant donné que tu ne veux rien me dire, tu ne me fais pas confiance. De ce fait, tu peux disposer.

– Je te fais confiance Lilith. Toujours. Mais il y a des choses que tu ne veux pas savoir.


A l'entente de ces mots, ses yeux se plissèrent.

– Tu peux disposer.

Zander se leva et quitta la pièce sans rajouter un mot. Il hésita un instant en ayant la poignée en main, mais il finit par partir. Lorsque la porte se ferma, Lilith la fixa pendant quelques secondes, silencieuse. Elle finit par reprendre son livre, mais s'endormit en lisant quelques minutes plus tard.



Dernière édition par Lilith Einford le Lun 7 Mar - 19:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lyslez.tumblr.com
◈ Missives : 70
◈ Date d'inscription : 29/07/2015
◈ Age Réel : 17
avatar
Zander Serethis
MessageSujet: Re: .: Le siège :.   Lun 7 Mar - 18:40

Le siège
Zander Serethis feat. Lilith Einford

Une fois la porte fermée, Zander se dirigea vers la chambre qui lui avait été attribué. Elle ne se trouvait pas très loin de la chambre de Lilith, mais ils n’étaient pas voisins pour autant. Il ne lui fallut en revanche qu’une vingtaine de secondes pour y parvenir. Il y entra, la porte n’étant pas verrouillée. Au final, la soirée ne s’était pas vraiment arrangée, il faudrait attendre une prochaine fois avant de pouvoir profiter d’un petit temps avec Lilith.
Il alla s’installer dans le lit, et s’endormit après quelques minutes.

Le lendemain matin, il se réveilla aux aurores. Le soleil perçait juste les nuages, donnant une teinte jaune-orangée magnifique au ciel. Mais Zander ne se préoccupait pas du ciel, il s’habillait juste tranquillement. Il aurait aimé pouvoir remettre sa tenue habituelle, mais il devrait encore portée celle de majordome.
Il quitta sa chambre quelques minutes plus tard, se dirigeant vers la cuisine. Il croisa déjà quelques servants s’activant. En jetant un coup d’œil par la fenêtre, il déduit que les gardes ne s’étaient pas arrêtés de la nuit, voyant un groupe épuisé rentré dans le château, remplacé par un autre.
Une fois dans les cuisines, il se servit d’abord un verre de lait, qu’il enchaîna par un verre de vin. Mangeant un petit peu de pain et de fromage, il s’attela à préparer un plateau pour Lilith. Elle ne pourrait pas se lever à midi aujourd’hui, elle devait faire bonne figure. Il se sentait comme une gouvernante à avoir ce genre de préoccupation, ce qui le fit sourire.
Une fois son plateau plein de victuailles et de boissons, il l’amena à la chambre de Lilith. Il toqua, puis entra sans attendre qu’elle l’invite à entrer. Cette fois-ci, la porte était ouverte. Une fois à l’intérieur, il posa la plateau sur la petite table, où était toujours son verre d’eau de la veille.



Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice
◈ Missives : 123
◈ Date d'inscription : 28/07/2015
◈ Age Réel : 17
avatar
Lilith Einford
MessageSujet: Re: .: Le siège :.   Lun 7 Mar - 19:14

LE SIEGE
Lilith Einford feat. Zander Serethis

Mais cela faisait déjà un petit moment que Lilith n'était plus sous ses couvertures. Trois servantes étaient venues la réveiller plus tôt que la jeune princesse ne l'aurait pensé, et elle avait eu beaucoup de mal à sortir de son lit pour poser les pieds à terre. Elle n'aurait peut-être pas du lire autant la veille, elle devait probablement avoir des cernes horribles à présent. Elle n'avait aucun contrôle sur ses paupières, qu'elle sentait aussi lourdes que du plomb et qui se refermaient d'elles-mêmes pour cacher ses yeux.

Dès qu'elle fut levée, elle fut directement emmenée dans un coin de la chambre, derrière un grand paravent où les servantes s'occupaient de l'habiller. En voyant la robe qu'elle allait porter la plupart de la journée, Lilith eut un petit soupir de soulagement. Ce n'était qu'une simple robe de jour -bien que très jolie- sans trop de froufrous et accessoires. Elle était de couleur bleu pâle et s'arrêtait un peu en dessous des genoux. Malgré tout, elle aurait aimé s'habiller confortablement comme la veille.

Tout comme à leur habitude, les bonnes étaient aussi muettes que des tombes. Lilith eut l'impression que l'on avait coupé les cordes vocales à tous les servants du château. Elle eut un petit frisson en s'imaginant que cela pouvait être vrai.

Pendant qu'elles s'occupaient de lacer son corset, Lilith entendit quelqu'un toquer à la porte puis cette dernière s'ouvrir, mais aucune des servantes n'y prêta attention. Lilith se demandait si c'en était une autre qui venaient les aider. Elle enfila la robe et l'une des femmes lui fit un nœud dans le dos. La princesse avait hâte que ces préparations se terminent, car elle entendait son ventre gargouiller et le sentait se creuser.
Elle fut ensuite assise devant un miroir, où l'on commença a relevé ses cheveux pour ensuite lui accrocher un nœud papillon de la même couleur que la robe derrière le crâne.

Revenir en haut Aller en bas
http://lyslez.tumblr.com
◈ Missives : 70
◈ Date d'inscription : 29/07/2015
◈ Age Réel : 17
avatar
Zander Serethis
MessageSujet: Re: .: Le siège :.   Lun 7 Mar - 19:44

Le siège
Zander Serethis feat. Lilith Einford

Zander ne voyait personne dans la pièce, mais entendait de l’agitation derrière le paravent. Il ne lui fallut pas bien longtemps pour comprendre ce qui arrivait. Rentrant dans son rôle de majordome, il s’adressa à elle.


- Mademoiselle, j’ai déposé votre petit-déjeuner sur la table. Pour ce matin, nous avons fruits frais, du pain, et quelques boissons exotiques, spécialités de la région. Auriez-vous besoin de quoi que ce soit ?



Il avait bien envie d’aller de l’autre côté du paravent, mais il savait que ce ne serait pas bien vu par les servantes, qui même si elles n’étaient probablement pas très à même de la culture humaine, comprendrait qu’un simple majordome ne se permettrait de venir voir une princesse de cette manière. Il se retint donc, et resta là où il était, attendant une réponse de Lilith, tout en regrettant partiellement de ne pas pouvoir se faire passer pour une servante, et ainsi pouvoir se rapprocher de Lilith.
Il attrapa un des nombreux raisins posés sur le plateau, et l’avala rapidement. Les Elfes avaient de très bon jardinier, et leurs terres étaient très fertiles, permettant une des plus grandes productions de produits frais du royaume, ce qui en faisait le milieu nutritif en temps de paix. A la mort du roi, les autres dirigeants avaient d’ailleurs eu du mal à recevoir suffisamment de nourriture. Le problème s’était réglé de différente manière selon les dirigeants, et nul doute que la nouvelle alliance entre humain et Elfe, si toutefois elle aboutissait, permettrait de retirer au moins ce problème pour le royaume.

En repensant à la guerre, Zander sentit l’envie d’aller éliminer quelques assiégeants, et quelques Elfes au passage. Bien que cette tendance disparaissait quelque peu de lui en temps normal, il ne pouvait s’empêcher, quel que soit la situation, d’avoir une envie de meurtre.



Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice
◈ Missives : 123
◈ Date d'inscription : 28/07/2015
◈ Age Réel : 17
avatar
Lilith Einford
MessageSujet: Re: .: Le siège :.   Mer 9 Mar - 0:27

LE SIEGE
Lilith Einford feat. Zander Serethis

Lilith enfin prête pour la journée, ou plutôt pour enfin aller manger, les servantes lui firent chacune une petite courbette dans une parfaite synchronisation, puis disparurent de l'autre côté du grand paravent. Elles passèrent devant Zander sans même lui adresser un mot, et encore moins un regard. Une fois la porte fermée derrière leur passage, Lilith poussa un très grand bâillement, toujours assise devant le miroir. Elle aurait bien aimé allé se recoucher immédiatement, mais cela lui était impossible pour aujourd'hui. Et puis premièrement, elle avait une faim dévorante.

Elle avait eu la confirmation de l'identité de la personne qui était entré dans la pièce quelques minutes plus tôt lorsqu'elle s'était mise à parler. En entendant que cette dernière était Zander, elle n'avait pas répondu tout de suite. A vrai dire, fatiguée comme elle était, elle n'aurait répondu à personne. Cependant lorsqu'elle entendit qu'il lui avait apporté à manger, elle avait eut un sourire satisfait aux coins des lèvres.

Elle se dévoila alors devant lui, tout en fixant le plateau en argent déposé sur sa table de chevet. Une belle nourriture qui lui mettait l'eau à la bouche.

– Ce sera tout, merci, lui répondit-elle en restant dans son rôle de princesse.

Cependant, elle ne garda pas cette attitude très longtemps et avança rapidement en direction du très convoité petit-déjeuner. Elle prit le plateau de ses deux mains pour commencer à manger et s'assit sur son lit. Lit qui étrangement, était fait, et elle se demanda quand est-ce que d'autres servantes étaient venues pour s'en occuper. Peut-être étaient-ce les mêmes que celles qui l'avaient aidé à se préparer, mais qu'elle était tellement fatiguée qu'elle n'avait rien remarqué.
Lorsqu'elle s'était regardé dans le miroir, elle avait découvert de belles cernes sous ses yeux comme elle s'y était attendu. Mais la magie du maquillage avait arrangé tout cela.

Revenir en haut Aller en bas
http://lyslez.tumblr.com
◈ Missives : 70
◈ Date d'inscription : 29/07/2015
◈ Age Réel : 17
avatar
Zander Serethis
MessageSujet: Re: .: Le siège :.   Mer 9 Mar - 0:43

Le siège
Zander Serethis feat. Lilith Einford

Une fois que Lilith eut pris son plateau repas et ce fut installé sur le lit, il hésita à rester avec elle, mais décida plutôt d’aller se balader dans le château.
Il passa la journée à observer les tapisseries, les tableaux, les sculptures. Il découvrait le château d’un point de vue artistique, qui ne le passionnait pas énormément. En revanche, cela lui permettait au moins de l’occuper. La journée se passa sans grands évènements. Il accompagna Lilith une partie de la journée, mais pas plus que nécessaire. Ni l’un ni l’autre ne semblaient passionnés par leur journée, malgré les différentes activités du château.

La soirée arriva assez vite, bien que les dernières heures furent d’un ennui total pour Zander. Il n’arrivait pas à se mettre dans l’esprit que malgré un siège autour de la ville, et des ennemis par milliers à aller trucider, il se retrouvait enfermé avec une bande de noble snobinards et ennuyeux. Il rêvait de pouvoir se battre, mais ne le pouvait pas.
Le repas du soir fut aussi somptueux que celui de la veille, mais il y avait une différence notable. L’absence de Mercutio. Zander fut soulagé de pouvoir passer un repas sans lui, bien qu’en réalité lui ne mangeait pas vraiment, mais ne pouvait s’empêcher de se demander la raison de cette absence. Le roi ne parla pas du vampire de la soirée.

Après une journée tout à fait banale pour un noble, mais exceptionnelle pour quelqu’un comme Zander, il n’avait qu’une envie : se défouler. Et il ne connaissait pas des milliers de manières de le faire. Il devait se dépenser. Soit il arrivait à passer sa soirée dans le lit de Lilith, soit il devait au moins utiliser un petit peu son épée, voir si possible tuer quelques personnes. Si la première option échouait, il irait donc passer sa nuit dans la ville, où les opportunités ne manqueraient pas par les temps qui courent.



Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice
◈ Missives : 123
◈ Date d'inscription : 28/07/2015
◈ Age Réel : 17
avatar
Lilith Einford
MessageSujet: Re: .: Le siège :.   Lun 28 Mar - 19:52

LE SIEGE
Lilith Einford feat. Zander Serethis

Sustained by Hate

Tranquillement assise en train de savourer son petit déjeuner sur son lit, Lilith ne fit aucune objection lorsque Zander décida de quitter la pièce. Ils ne s'étaient adressés que quelques mots seulement, et n'avaient aucunement reparlé de la veille. Ils agissaient comme si de rien n'était, comme à leur habitude.
N'ayant pas grand-chose à faire ce matin là, elle continua le livre sur la mythologie qu'elle avait emprunté. Tandis qu'elle faisait naviguer ses yeux à droite à gauche, parcourant les lignes et les pages vieillies, une phrase lui traversa de nouveau la mémoire.

« Laquelle ? » avait prononcer le majordome.

Elle se rappela également de son expression crispée, comme s'il avait commit une erreur.

– Je suis sûre qu'il y a une deuxième bibliothèque quelque part. Peut-être une bibliothèque secrète et interdite, commença à s'imaginer Lilith toute excitée à cette idée.

Si c'était vraiment le cas, la princesse adorerait parcourir les longs couloirs du château la nuit, discrètement à la recherche de passages secrets, tout comme elle le faisait lorsqu'…
Elle fut subitement prise d'un violent mal de tête qui lui fit fermer les yeux avec force. Elle mit ses mains des deux côtés de son crâne, sur les tempes. Ce n'était pas la première fois que cela lui arrivait.

La douleur s'envola aussi vite qu'elle était arrivée lorsque la porte de la chambre s'entrouvrit pour laisser passer la tête de Zander.  Il tombait merveilleusement bien, car elle avait affreusement besoin de se changer les idées.

– Sortons, lâcha Lilith en se levant, laissant son plateau sur le lit qu'une servante se débrouillerait pour débarrasser.

Zander sur ses talons, l'humaine se munit d'une cape du même bleu ciel de sa robe, qui cachait entièrement son corps et traînait au sol.  Ils vagabondèrent dans les couloirs, passant de salons en salons, sans vraiment se parler. Ils s'ennuyaient, oui, mais au moins, ils s'ennuyaient à deux.

Après le repas du midi, Zander décida de partir de son côté, et Lilith fit de même. Peut-être était-ce risqué de sortir seule, mais tant pis. Elle ne voulait pas rester enfermée dans ce château une minute de plus. Elle se dirigea alors dehors, sans que personne ne lui fasse de remarque.

Les ruelles étaient très peu animées, si ce n'est quelques enfants insouciants jouant entre eux, des personnes réparant les dégâts que l'attaque avait subit, et les gardes faisant des aller retour avec des cadavres. La ville empestait la mort.

Sachant que la plupart des magasins seraient fermés pendant un petit moment, Lilith tâcha juste de se promener, essayant d'oublier l'odeur nauséabonde qui emplissait ses narines. Après un certain temps, vers les abords de la ville, elle remarqua plusieurs groupes de mages. Ces derniers étaient en train de réparer les cristaux qui constituaient une partie de la défense aérienne de la ville. Alors qu'ils étaient assez peu nombreux lors de son arrivée à Neviriel avec Noctis, ils étaient à présent en plus grand nombre, et beaucoup plus gros. Cela n'avait rien d'étonnant, vu la situation.

Cependant, Lilith se demandait si cela suffirait car les anciens avaient tout de même été détruits avec une facilité déconcertante.
Lorsqu'elle passa sur la place où elle avait proprement mit une balle dans la tête du général des troupes ennemies, elle afficha un rictus satisfait et sadique. Puis elle repensa à Noctis. Où son amie pouvait-elle bien se trouver ? Si elle était encore de ce monde, ce qu'elle priait de tout son cœur, elle n'aurait pas pu quitter la ville. Elle espérait avoir de ses nouvelles au plus tôt.

Tout en continuant de marcher, perdue dans ses pensées, elle releva tête pour remarquer qu'elle était arrivée devant un grand bâtiment qui semblait être un temple. Après l'avoir observé plus en détail, elle devina à qui il était dédié. Anien, la déesse du savoir. Une femme qui avait ses représentations dans pratiquement toutes les bibliothèques de Daernys. Elle était aussi gravée sur la porte à double battants de la bibliothèque du château, celle que Zander avait passé beaucoup de temps à la contempler.
Intriguée, Lilith voulut se rendre à l'intérieur, suivie de quelques personnes. Certaines rentrèrent sans problème, mais lorsque la princesse posa un seul pied devant l'entrée, une très vieille femme au dos bossu qui gardait l'entrée ouvrit de très grands yeux. Terrifiés, énervés, Lilith ne savait pas comment les décrire. Elle stoppa son avancée de sa main toute fripée.

– Va-t-en ! Va-t-en ! ordonna-t-elle avec une voix peu discernable, ne revient jamais ici !

– Pardon ?
demanda Lilith, ne comprenant absolument pas la réaction de la vieille femme.

– Va-t-en ! cracha-t-elle. Va-t-en, toi et ton aura démoniaque !

Alors que plusieurs tête se tournaient incrédules vers Lilith, cette dernière recula de plusieurs pas, une expression indescriptible au visage. Sentant la pression des regards sur elle, la jeune femme tourna rapidement les talons.

– Espèce de sorcière, murmura-t-elle en se dirigeant vers le château.






Revenir en haut Aller en bas
http://lyslez.tumblr.com
◈ Missives : 70
◈ Date d'inscription : 29/07/2015
◈ Age Réel : 17
avatar
Zander Serethis
MessageSujet: Re: .: Le siège :.   Mar 29 Mar - 16:23

Le siège
Zander Serethis feat. Lilith Einford

Une fois le repas terminé, Zander s’empressa de sortir de la pièce. Assez paradoxalement, c’était maintenant qu’il rêvait de manger, en sortant de table. Il se dirigea donc vers les cuisines. Dès la sortie de la pièce, il fut bousculé par un autre servant, qui continua sa route sans s’excuser, la tête baissée. Frustré, Zander allait le poursuivre, quand il aperçut la feuille tombée au sol. Elle appartenait probablement à ce même serviteur.

"Quittez la ville immédiatement."

Le mot n’était pas signé. Rien ne pouvait indiquer sa provenance. Une mauvaise blague ? Peut-être. Une menace ? Peut-être. Un conseil ? Peut-être. Une chose à faire ? Certainement.
Zander n’était pas superstitieux, mais il était prudent. Et ceci ne serait pas arrivé sans raison. Il était impossible de retrouver le destinataire, si c’était une menace, il n’avait pas peur, mais si c’était un conseil, dans ce cas ils devaient fuir. Alors ils le feraient. Finalement, il aurait droit à sa soirée active.

Il ne perdit pas plus de temps, et se dépêcha de rejoindre la chambre de Lilith, se préparant au probable désagréables et moqueuses remarques auxquelles il aurait droit. Il préférât ne pas prendre de risque, de plus, ils ne trouveraient rien ici. Lace et Relta devaient être retrouvés. Alors le temps pressait. Ainsi, toute cette escale dans cette citée aura été inutile. Ils n’avaient obtenu aucune information, perdu de précieuses semaines, et s’étaient en plus retrouvés mêlés à un conflit. Et s’ils tardaient encore, et que le mot se révélait être un réel avertissement, alors la liste de problèmes pourrait encore s’allonger.

Zander arriva finalement devant la porte de sa princesse, et il frappa calmement quelques coups. Il ne devait pas trop se dépêcher, et rester calme, il était possible que tout ceci soit une mauvaise blague. Si cela était le cas, alors le responsable le paierait. Mais plus tard. Pour le moment, ils devaient partir.


Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice
◈ Missives : 123
◈ Date d'inscription : 28/07/2015
◈ Age Réel : 17
avatar
Lilith Einford
MessageSujet: Re: .: Le siège :.   Ven 8 Avr - 23:26

LE SIEGE
Lilith Einford feat. Zander Serethis

Après que la vieille femme du temple ait chassé Lilith, cette dernière eu l'envie de se promener complètement coupée. Elle était rapidement rentrée au château et s'était enfermée dans sa chambre, lisant pour le restant de la journée. Elle ne se présenta pas au dîner, ayant l’appétit coupé et renvoyait toutes les servantes qui souhaitaient rentrer dans sa chambre. Cela lui donnait une excuse pour rester au calme.
La nuit tomba rapidement, mais Lilith laissa les volets ouverts. La pleine lune illuminait la pièce d'un ton doux et apaisant, et une fois son livre terminé, Lilith la fixa longuement, laissant voguer ses pensées. Elle fut tirée de sa rêverie lorsque l'on frappa à sa porte.

– Je vous ai déjà dit que je voulais que l'on me laisse seule, souffla Lilith en n'essayant même pas de cacher son énervement, pensant que c'était de nouveau une servante.

Mais elle n'entendit pas de bruit de pas s'éloignant comme les autres fois, et la porte s'ouvrit sans son autorisation. Elle se tourna en direction de celle-ci, fronçant les sourcils, et soupira en voyant que ce n'était que Zander.
Ce dernier avança en direction de son lit, silencieusement, et tira quelque chose d'une de ses poches. Un papier froissé qu'il tendit à la jeune femme. La princesse laissa tomber ses jambes au rebord de son lit, le saisit entre deux doigts, puis le déplia. En le lisant, elle haussa légèrement les sourcils, d'un air flegmatique, avant de le froisser comme son état d'origine et de le jeter par dessus son épaule.
Elle soupira en se levant, puis alla s'asseoir dans le fauteuil sur lequel Zander prenait souvent place. Celui-ci lui expliqua la façon dont il s'était retrouvé en possession de ce petit bout de papier, contenant une menace anonyme qui ne semblait faire peur qu'à lui-même.

– Alors quoi ? l'interrogea-t-elle, tu voudrais que l'on suive cet ordre alors que cela pourrait tout aussi bien être un piège ? Ou même, peut-être que ce domestique l'a seulement perdu en te bousculant, et qu'il ne nous est même pas destiné.


Revenir en haut Aller en bas
http://lyslez.tumblr.com
◈ Missives : 70
◈ Date d'inscription : 29/07/2015
◈ Age Réel : 17
avatar
Zander Serethis
MessageSujet: Re: .: Le siège :.   Sam 9 Avr - 0:04

Le siège
Zander Serethis feat. Lilith Einford

Une fois dans la chambre de Lilith, il lui tendit le papier. Alors qu’elle alla s’assoir dans le fauteuil, il décida de prendre place sur le lit. En entendant sa remarque, il ne fut pas surpris, il se posait en fait les mêmes questions. A la seule différence que lui considérait la possibilité de la menace, et préférait ne pas prendre de risque.

- Je sais bien tout ceci Lilith. Mais qu’est ce qui se passera si tout est vrai ? Si demain, ou même cette nuit, nous vivons nos derniers instants ? demanda t-il Tout ça pour ne pas avoir pris en considération, un message qui peut certes être pris comme anodin, mais aussi une menace potentiellement réelle. Je préfère ne pas prendre ce risque, et partir. De plus, nous devons retrouver Lace et Relta je te rappelle, je ne pense pas qu’Altra leur laisse manger, boire, et dormir convenablement. continua t-il avant de conclure Je te laisse évidemment la décision finale, mais selon moi, ce serait une erreur de rester ici. Qu’est ce qui nous y oblige ?

Une fois son petit discours prononcé, avec calme, et une voix assez claire, il décida de se servir à boire. Un verre de vin à la main, il se rassit sur le lit.



Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice
◈ Missives : 123
◈ Date d'inscription : 28/07/2015
◈ Age Réel : 17
avatar
Lilith Einford
MessageSujet: Re: .: Le siège :.   Sam 9 Avr - 0:44

LE SIEGE
Lilith Einford feat. Zander Serethis

Conspiracy

Bras et jambes croisées, Lilith écouta les arguments de son majordome.

– Zander,commença-t-elle. Si ce n'était pas un piège pour nous attirer dehors, et que celui ou celle qui a écrit cette menace voulait nous éliminer rapidement, tu crois qu'on serait en train d'avoir cette discussion tous les deux ?

Elle marqua une pause en fermant les yeux, puis les rouvrit quelques secondes après, les poings serrés.

– Non, on serait deux putains de cadavres anonymes parmi ceux jonchant les rues depuis quelques jours.

Dans tous les cas, Lilith ne pouvait pas partir comme ça. Son rang l'en empêchait. A dire vrai, cette situation l'inquiétait maintenant tout autant que l'homme en face d'elle, mais elle essayait de le cacher du mieux qu'elle le pouvait. Après tout, si on leur voulait du mal, pourquoi d'abord les attirer dehors ? Une pensée traversa son esprit. Le roi elfique peut-être ? S'il voulait les faire partir sans faire d'histoire, peut-être utiliserait-il l'effet de peur ? Ou alors cet homme, Mercutio ? Après tout, malgré ce que lui racontait Zander, elle était persuadée que ces deux là étaient liés. Non… Non cela ne pouvait pas être ça. Mais alors qui ?

– Quelqu'un qui ne peut pas entrer en ville,dit-elle dans un murmure. Mais alors qui ? répéta-t-elle.

L'armée ennemie qui avait installé son siège tout autour ? Altra ? Non, pensa-t-elle. Si Altra voulait les tuer ou les faire sortir, il l'aurait fait sans même qu'ils eut leur mot à dire.

Fatiguée de penser, Lilith prit sa tête dans ses mains.

Et puis, s’adressait-on à elle particulièrement ? Ou à Zander ? Qui gênait exactement ? Si tous les deux étaient visés, alors Lewin Hawksly pouvait être exclu de la liste, car il ne connaissait normalement Zander qu'en tant que majordome, et il ne devrait nullement le gêner.
Mais… Et si le bandit et Mercutio avaient vraiment un lien ? Mercutio aurait-il avertit le roi Elfe ?

Le visage de Lilith se crispa. Retour à la case départ.

Revenir en haut Aller en bas
http://lyslez.tumblr.com
◈ Missives : 70
◈ Date d'inscription : 29/07/2015
◈ Age Réel : 17
avatar
Zander Serethis
MessageSujet: Re: .: Le siège :.   Sam 9 Avr - 1:20

Le siège
Zander Serethis feat. Lilith Einford

Tout en écoutant Lilith, et en la voyant cogiter, il n’était pas d’accord avec elle. Pour commencer parce que si quelqu’un voulait les éliminer rapidement, cela ne voulait pas dire qu’il le voulait depuis longtemps.

- Et pourquoi ne serait-ce pas un conseil. Un allié, qui nous informerait qu’il vaut mieux quitter la vile maintenant ?

Cette possibilité ne semblait pas folle à Zander, même s’il se demandait qui pouvait bien vouloir les aider. La réponse ne tomberait pas du ciel, et ils auraient bien chercher, ils ne pouvaient pas tout simplement deviner qui, et pourquoi, et à qui le message était destiné. Alors ils devaient uniquement se focaliser sur ce qu’ils devaient faire.

- En fait, tout ça n’a pas d’importance, on ne peut pas savoir. Est-ce qu’on part, ou est-ce qu’on reste ? J’opte pour le départ personnellement.

Lilith savait sa position, et il espérait qu’elle en tiendrait compte pour faire sa décision. Il ne comprenait pas pourquoi elle hésitait, Lace ne comptait donc pas tant pour elle ? Si c’était le cas, tant mieux, il se passerait bien de cet énergumène pendant un moment, et si cela signifiait perdre Relta, c’était un sacrifice acceptable.
Mais si la ville tombait aux mains ennemies, ils seraient massacrés, et ceci plaisait moins à Zander. Si au bout de quelques jours ils passaient déjà leur temps à s’inquiéter dans le château, comment pourraient-ils tenir plusieurs mois de siège. S’ils tenaient. Le roi Elfe ne semblait pas un militaire hors pair. Mais les apparences sont parfois trompeuses. Qui sait si ce n’était pas lui qui leur avait fait parvenir le message, pour se débarrasser de la seule garantie d’une alliance avec les humains. Au final, tout revenait à la même et unique question : Qui avait envoyé ce message ? Quel dommage, la question sans réponse était la question posée.


Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice
◈ Missives : 123
◈ Date d'inscription : 28/07/2015
◈ Age Réel : 17
avatar
Lilith Einford
MessageSujet: Re: .: Le siège :.   Sam 9 Avr - 19:01

LE SIEGE
Lilith Einford feat. Zander Serethis

Conspiracy

Le visage de Lilith se crispa de nouveau. Tout ceci lui donnait un violent mal de tête.

– Si ce mot était de la part d'un allié, il serait signé et ne nous laisserait pas dans le doute, informa-t-elle d'une voix plus froide qu'elle ne l'aurait voulu, comme si cela lui paraissait évident.

Et puis, qui à part la famille royale savait seulement qu'ils étaient à Neviriel ? Les avait-on suivit ? Arrête de te poser des questions auxquelles tu ne peux pas répondre toi-même, Lilith, pensa-t-elle. Tout ce qu'ils faisaient était de tourner en rond.

– Je suis contre.

Elle aussi voulait continuer la recherche de Lace et du cousin de Zander, mais ils ne savaient même pas où aller. Sortir maintenant était se risquer à l'armée dehors, et comment pouvaient-ils partir discrètement ? Selon elle, ils étaient plus en sécurité dans le château.

Un nuage passa devant l'astre lunaire haut dans le ciel, et la chambre plongea dans l'obscurité presque totale. Seule la faible lueur d'un cierge pratiquement entièrement consumé éclairait la pièce comme il le pouvait.

Revenir en haut Aller en bas
http://lyslez.tumblr.com
◈ Missives : 70
◈ Date d'inscription : 29/07/2015
◈ Age Réel : 17
avatar
Zander Serethis
MessageSujet: Re: .: Le siège :.   Sam 9 Avr - 19:45

Le siège
Zander Serethis feat. Lilith Einford

Zander ne fut pas surpris de la réponse de Lilith, il s’y attendait même. Malgré tout, il fut déçu de ne pas l’avoir convaincu simplement. Ils resteraient donc au château.


- Très bien Lilith, comme tu veux.



Malgré ses mots, il ne voulait pas rester ici. Mais il le ferait. Il ne pouvait pas abandonner tout simplement Lilith. Et ne le voulait par ailleurs pas plus. Mais il avait peur que rester soit encore plus dangereux que de s’enfuir. Le château n’était pas forcément plus sûr.
Il changea néanmoins de sujet, sachant qu’ils n’avaient rien à dire de plus sur celui-ci.


- Comment s’est passé ta journée ? Je ne t’ai pas vu au repas, je ne savais pas s’il fallait que j’y reste ou non, dans le doute je l’ai fait. Tu vas bien ?


Il s’était demandé pourquoi il s’était retrouvé seul, et l’absence de Lilith l’avait quelque peu inquiété. Mais cet état d’esprit avait été remplacé par d’autres interrogations au moment de croiser le servant, et le fameux mot, dont il ne saurait probablement rien avant un moment.

Il prit une gorgée de son verre, et commença à tousser. Au bout de quelques secondes, la quinte passa, mais cela recommença, plus fort encore. La main devant la bouche, il se rendit compte que du sang tachait ses mains. Qu’est ce qui pouvait bien lui arriver ?

Sa vision se brouilla. Lilith disparut de son champ de vision. Le noir devant ses yeux. Il n’était néanmoins pas endormi, et se sentait convulsé sur le lit. La dernière chose qu’il entendit avant de plonger dans un profond, mais pas très reposant, sommeil fut le bruit d’une explosion, et d’éclat de bois qui tombait autour de lui. C’était proche. Mais il ne pouvait rien faire, seul l’obscurité et les ténèbres lui tendaient alors les bras.



Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice
◈ Missives : 123
◈ Date d'inscription : 28/07/2015
◈ Age Réel : 17
avatar
Lilith Einford
MessageSujet: Re: .: Le siège :.   Dim 10 Avr - 14:06

LE SIEGE
Lilith Einford feat. Zander Serethis

Lilith ne savait pas si elle devait se sentir rassurée que Zander ait accepté sa décision ou non. Car à vrai dire, elle même n'était sûre de rien. Et puis, elle ne savait toujours pas ce qui était arrivé à Noctis.
Il y eut un silence inconfortable pendant quelques minutes, avant que Zander ne le brise en lui demandant comment s'était déroulée sa journée.

– Je me suis ennuyée à mourir, mais j'ai compensé en lisant, répondit-elle en omettant le passage au temple.

Elle ne rajouta rien de plus, et ne lui demanda pas non plus comment s'était déroulée la sienne. Elle ne se sentait plus d'humeur à parler et commençait à somnoler.
Le cierge entièrement consumé, Lilith se leva de son fauteuil pour le remplacer, mais il n'y en avait pas d'autres dans la pièce. C'est à ce moment qu'elle entendit Zander tousser, mais elle ne réagit pas. Il avait sûrement avaler de travers. La lune toujours cachée par les nuages, elle n'arrivait pas non plus à le distinguer dans l'obscurité.

Elle fut de nouveau visible lorsque sa quinte recommença, et elle aperçu le liquide rouge qui teintait les paumes de ses mains et l'air d'incompréhension gravé sur son visage.

– Zander ? demanda-t-elle, en se rapprochant doucement.

Alors qu'il ne lui répondait pas, elle pressa le pas et traversa la chambre pour aller à ses côtés. Il semblait totalement déconnecté.

– Zander répond moi, qu'est-ce qu'il se passe ? demanda-t-elle en lui secouant les épaules.

Voyant le sang continuer de couler à travers ses lèvres, la jeune femme resta statique pendant quelques secondes, le fixant, puis tourna les talons et se dépêcha de courir jusqu'à la porte pour appeler quelqu'un. Mais avant qu'elle ne tourne la poignée, elle entendit un bruit sourd et une violente explosion la propulsa au sol dans un cri de surprise.






Dernière édition par Lilith Einford le Dim 10 Avr - 20:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lyslez.tumblr.com
◈ Missives : 70
◈ Date d'inscription : 29/07/2015
◈ Age Réel : 17
avatar
Zander Serethis
MessageSujet: Re: .: Le siège :.   Dim 10 Avr - 19:45

Le siège
Zander Serethis feat. Lilith Einford

Alors que tout sombrait pour Zander, les évènements continuaient de s’enchaîner. Lilith était tombée au sol, propulsée par l’explosion. Dans l’instant qui avait suivi, trois hommes étaient entrés dans la pièce. Tout était confus, la poussière volait autour d’eux, les flammes léchaient les murs.
Ils portaient des foulards autour de leur tête, et leur capuche était rabaissée. Leur visage, indiscernable. Deux d’entre eux avaient leur épée à la main, prêt à s’en servir. Le troisième s’était précipité vers Zander, comme s’il savait exactement où celui-ci était.
Les deux premiers s’étaient approchés de Lilith, et la surplombait, pointant leur épée vers elle.


- Ne montrez aucune forme de résistance. Nous sommes ici pour vous aider.


Ce furent les seuls mots qu’ils prononcèrent avant de la saisir chacun par un bras, l’empoignant violemment.
Aucun garde ne semblait s’approcher de la porte, et aucun bruit ne se faisait entendre, aucune alarme, aucun cri.


Le troisième personnage qui avait soulevé Zander comme s’il n’était qu’une plume le portait d’un seul bras. De l’autre, il fit quelques signes devant lui, et prononça doucement quelques mots d’une langue inconnue. Au même instant, devant eux, apparut un portail d’une étrange couleur bleuté, peut être violette. Trop unique pour être décrite.

Les trois personnes s’y engouffrèrent, entraînant avec eux Lilith et Zander, incapables de se défendre. En une fraction de secondes, il se retrouvèrent téléportés loin d’ici. Une plaine. Au loin, la forteresse Elfique était encore visible, et l’immense armée s’y trouvait elle aussi, mais cela devait bien être à quelques kilomètres. A quelques mètres seulement d’eux, trois chevaux, sellés, étaient en train de paître tranquillement, nullement dérangé par l’arrivée des voyageurs dimensionnels.  

Ils jetèrent Lilith et Zander au sol sans précaution, et continuèrent de les menacer de leurs armes pendant qu’un d’eux sortait une corde, probablement pour les attacher.



Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice
◈ Missives : 123
◈ Date d'inscription : 28/07/2015
◈ Age Réel : 17
avatar
Lilith Einford
MessageSujet: Re: .: Le siège :.   Dim 10 Avr - 20:17

LE SIEGE
Lilith Einford feat. Zander Serethis

En tombant, Lilith heurta son crâne contre le sol froid, ce qui la sonna pendant quelques secondes qui lui parurent très longues. Elle n'eut même pas le temps de reprendre ne serait-ce qu'un peu de ses esprits qu'elle sentit quatre bras puissants lui saisir les siens. Elle laissa échapper un léger grognement, toujours un peu dans les vapes.
Avant qu'ils ne s'emparent d'elle, la jeune femme avait entendu ses assaillants s'adresser à elle, mais elle était incapable de discerner ce qu'ils avaient bien pu lui dire exactement. Probablement une menace.

Lorsqu'elle rouvrit les yeux un instant, elle aperçu que Zander se faisait lui aussi transporter et elle essaya de se débattre, en vain. Leur emprise était beaucoup trop forte. Elle avait une dague dissimulée dans sa botte et son pistolet argenté à la ceinture, mais si elle ne parvenait pas à les saisir, ils ne lui seraient d'aucune utilité. Cependant, elle se réjouissait de ne pas être en robe.

Alors qu'ils allaient traverser le portail, la jeune femme voulu crier, mais ses cordes vocales ne produisaient aucun son. Elle sentit alors son crâne et ses yeux lui lancer violemment. Non, non, non pas maintenant, pensa-t-elle. Si elle se transformait alors qu'ils étaient encore dans l'enceinte du château, qui sait ce qu'il pourrait se passer. Elle se surprit à réussir à se contenir, ce qui arrivait rarement lorsque l'autre voulait prendre le contrôle.

Elle sentit le sol se dérober sous ses pieds lorsqu'on lui lâcha les bras. Elle tomba à plat ventre contre terre dans un grognement, et la fraîcheur de ce qui paraissait être de l'herbe vint lui chatouiller le visage. Elle prit appui sur ses mains pour se relever légèrement, mais elle sentit un pied sur son dos qui la força à rester couchée. Elle enfonça ses doigts dans la terre, de rage.




Revenir en haut Aller en bas
http://lyslez.tumblr.com
◈ Missives : 70
◈ Date d'inscription : 29/07/2015
◈ Age Réel : 17
avatar
Zander Serethis
MessageSujet: Re: .: Le siège :.   Dim 10 Avr - 21:42

Le siège
Zander Serethis feat. Lilith Einford

La personne qui avait attaché Zander se chargea de les ligoter l’un avec l’autre. Zander ne s’était toujours pas réveillé, du sang tâchait tout son habit. D’un coup de pied, ils les firent tomber au sol, pour éviter qu’ils puissent se mouvoir facilement. Ils étaient toujours sous la menace des épées. En vérité, ils faisaient surtout attention à Lilith, Zander ne semblait en effet pas être une menace dans son état actuel. Il avait en effet perdu beaucoup de sang, et son visage était presque méconnaissable derrière les tâches rouges.

Deux d’entre eux s’échangèrent quelques mots à voix basse, et l’un d’eux s’écarta du groupe, et revint avec les chevaux. Alors qu’ils allaient charger Zander et Lilith sur le cheval, un évènement inattendu vint bouleverser le plan des trois énergumènes. Un coup de feu. Deux coups de feu. Un cadavre. Deux cadavres. Deux corps gisant au sol, une balle logée dans le crâne, la plaine verdoyante de rouge.

Et la troisième personne qui retira finalement son masque. Une grande femme, blonde. Elle ne souriant pas, ne semblait pas avoir pris un quelconque plaisir à avoir abattu de sang-froid ses deux compères. C’était un acte qui devait être fait, ce fut un acte fait.

Elle rangea calmement son pistolet dans son holster, puis libéra Lilith et Zander, coupant d’un coup sec la corde. Elle allongea ensuite Zander sur le côté, qu’il ne s’étouffe pas dans son sang. Elle s’adressa à Lilith tout en se relevant.

- Mademoiselle Anaïs, ravi de faire votre connaissance. Il y a une trousse de soin dans la sacoche du cheval, j’ai l’antidote, il sera sur pieds dans quelques minutes. Peut-être quelques heures.

Elle se dirigea donc vers son cheval, et récupéra ce dont elle avait besoin, avec calme, enjambant les cadavres de ses partenaires sans même leur jeter un regard.



Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice
◈ Missives : 123
◈ Date d'inscription : 28/07/2015
◈ Age Réel : 17
avatar
Lilith Einford
MessageSujet: Re: .: Le siège :.   Dim 10 Avr - 22:06

LE SIEGE
Lilith Einford feat. Zander Serethis

La princesse fermait les yeux en se demandant dans quel pétrin son majordome et elle s'était encore retrouvé, lorsqu'un coup de feu la fit sursauter, ainsi qu'un deuxième. On aurait dit la foudre qui s'abattait en pleine nuit. Lorsqu'elle entendit le bruit sourd de deux corps s'écroulant à terre, elle retint son souffle quelques secondes, puis expira, rouvrant les paupières qu'elle avait closes lorsqu'elle avait eu peur. Les balles ne leur étaient pas destinés. La jeune femme avait eu peur que la première ait touché Zander et que la deuxième vienne se loger dans l'arrière de son propre crâne.

Elle roula sur l'herbe de sorte à se retrouver sur le dos, puis prit de l'élan pour se redresser et se positionner en tailleur, les mains attachées dans le dos. La personne qui avait tirer venait d'enlever son masque, dévoilant son visage faiblement éclairé par la lune lorsqu'elle s'approcha pour la libérer de ses liens.

Lilith ne soupira pas un mot lorsque Anaïs se présenta. Elle la fixa simplement lorsqu'elle passa devant elle pour libérer Zander. Que pensait-elle, en tuant ses camarades et en se dévoilant à eux ? Essayait-elle de leur montrer qu'ils n'avaient rien à craindre, ou l'inverse, qu'elle n'avait rien à craindre d'eux ?

Alors qu'elle était toujours assise lorsque Anaïs se dirigea vers son cheval, Lilith se releva délicatement sans un bruit, un main sur la hanche qui lui faisait mal, puis saisit le manche de son pistolet, le décrochant de sa ceinture, toujours silencieusement. Toujours sans un bruit, elle se mouva en enjambant les deux cadavres de ses assaillants.
Elle le colla nettement devant le front d'Anaïs, le doigt sur la gâchette, au moment même moment où cette dernière se retourna.

– Vous allez me donner cet antidote et m'expliquer ce qu'il se passe immédiatement, ordonna-t-elle menaçante.



Revenir en haut Aller en bas
http://lyslez.tumblr.com
◈ Missives : 70
◈ Date d'inscription : 29/07/2015
◈ Age Réel : 17
avatar
Zander Serethis
MessageSujet: Re: .: Le siège :.   Dim 10 Avr - 22:52

Le siège
Zander Serethis feat. Lilith Einford

Anaïs soupira. Elle semblait exaspérée par le comportement de la princesse.


- Voici comment on remercie les personnes qui nous aident chez vous ? Je savais que certaines princesses étaient mal élevées, mais à ce niveau je pense que c’est plus de l’idiotie qu’autre chose. Enfin, si vous voulez tout savoir, pourquoi pas. Puis-je juste soigner votre ami avant qu’il se vide de son sang et meurt dans d’atroce souffrance ?


Elle n’était nullement impressionnée, et le montrait clairement. Son regard n’affichait aucune émotion particulière, si ce n’est une légère déception. Elle avait imaginé Lilith autrement.

Sans attendre la réponse de Lilith, elle créa un nouveau portail derrière elle et s’y engouffra, réapparaissant derrière Lilith, en lui assenant un grand coup de pied à l’arrière du genou.


- Vous m’excuserez princesse, je n’aime pas être menacée quand je travaille. Plus particulièrement quand je risque ma vie pour venir vous sauver.


Elle se dirigea vers Zander sans prêter plus d’attention au fait que Lilith avait toujours son arme à la main, et malgré son doute sur le fait qu’elle en userait.

Elle planta l’aiguille et l’antidote dans la jambe de Zander. Ce dernier n’eut aucune réaction. Pas un spasme. Pas un cri. Elle eut une légère déception, elle avait espéré qu’il marcherait immédiatement, aussi improbable que cela soit.
Elle se releva alors, et regarda Lilith. Maintenant, elles pouvaient parler.


- Nous sommes partis sur de mauvaises bases, je vais tout vous raconter. Mais tout d’abord, des présentations en bonne et due forme. Je suis mademoiselle Anaïs.


Elle tendit sa main à Lilith, bien qu’ayant un doute sur le bien-fondé de cet action. La serrait-elle ? Et surtout, n’en profiterait-elle pas pour l’attaquer ? Le risque était permis, elle ne se sentait pas en danger. Malgré le caractère de la princesse, cette dernière lui inspirait une sorte de confiance naturelle.


Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice
◈ Missives : 123
◈ Date d'inscription : 28/07/2015
◈ Age Réel : 17
avatar
Lilith Einford
MessageSujet: Re: .: Le siège :.   Dim 10 Avr - 23:45

LE SIEGE
Lilith Einford feat. Zander Serethis

Lilith se releva tout en essayant de faire abstraction aux paroles de la femme et de ne pas l'insulter de tous les noms. La princesse avait un regard blasé et pensait qu'elle ne la supporterait pas bien longtemps. Malgré ce qu'elle pouvait dire, elle se méfiait d'elle, et c'est pour cela qu'elle avait demander l’antidote. Pour qu'elle soit sûr que Zander l'ait, et qu'Anaïs ne lui fasse pas du chantage en échange du médicament.
Elle fut néanmoins a demi soulagée lorsque l'autre femme commença a soigner son ami. Elle restait silencieuse a tout ce qu'elle lui disait, n'ayant aucune envie de parler tant qu'elle ne lui expliquerait pas ce qui l'intéressait.

Elle avait dit qu'elle « travaillait », est-ce que quelqu'un l'envoyait ? Lorsqu'elle disait qu'elle avait risquer sa vie pour venir les sauver, Lilith avait bien envie de lui répondre qu'elle n'avait rien demandé pour le moins du monde, mais s'abstint. Elle n'en valait pas la peine, elle ne la remercierait pas, et ne lui serrerait pas la main non plus.

– Vous l'avez déjà dit, fut la seule chose que Lilith lui répondit lorsque Anaïs se présenta pour la deuxième fois, « mademoiselle ».



Revenir en haut Aller en bas
http://lyslez.tumblr.com
◈ Missives : 70
◈ Date d'inscription : 29/07/2015
◈ Age Réel : 17
avatar
Zander Serethis
MessageSujet: Re: .: Le siège :.   Lun 11 Avr - 0:23

Le siège
Zander Serethis feat. Lilith Einford

Anaïs retira alors sa main. Elle n’était pas surprise de la réaction de Lilith. Elle ne s’en formaliserait pas. Malgré tout, elle fut assez déçue. Elle eut un petit sourire, et s’accroupit aux côtés de Zander. Elle vérifia son pouls, irrégulier, certes, mais bien présent. L’antidote faisait donc effet.

- Il ira bien. Nous ne devrions pas rester ici si vous voulez mon avis. Trouvons une auberge, je vous expliquerais tout là-bas. A moins que vous ne vouliez des explications ici, ce que je comprendrais, et ce que je vous donnerais. Sachez-juste que ce n’est pas la meilleure récupération possible pour lui que d’être sur un sol dur.
De plus, l’employeur de ces deux personnes, que vous connaissez d’ailleurs, ne devrait pas tardez à savoir que vous n’êtes plus en ville. Et ceci n’est bon ni pour vous, ni pour moi. En se posant tranquillement, je pourrais peut être nous assurer une sécurité relative pour un petit moment.


Elle avait parlé avec calme et assurance, mais aussi avec gentillesse. Leur première impression avait été mauvaise, et elle sentait bien que Lilith se méfiait d’elle. Mais ceci n’était pas un problème, elles arriveraient bien à se comprendre.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: .: Le siège :.   

Revenir en haut Aller en bas
 
.: Le siège :.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le siège de l'Alcazar de Tolède...
» [Ebay] Tour de siège
» Tour de siège du Mordor.
» Un douanier au siège de Hambourg - 1813
» [40K] Imperial Armour vol.6 - Siège de Vraks partie 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D Δ E ℛ N Y S  :: Neviriel :: Château-
Sauter vers: